Presse

Novembre 2018
« Nereus, une des vingt PME en compétition dans la vitrine de l’innovation organisée par Pollutec, a mis en place dans un restaurant d’Anvers son équipement régénérant en eau potable 85 % des effluents. » Lire plus
Septembre 2018
« Nereus a intégré dans son ADN le tri des déchets liquides, et non pas leur traitement: le fractionnement par un procédé innovant des composés constituants les différents effluents municipaux, agricole et industriels rend leur valorisation plus facile et efficace. » Lire plus
Septembre 2018
« Notre approche n’est pas de détecter des eaux usées à dépolluer mais des ressources à récupérer et à exploiter. » Lire plus
Juin 2018
«Nous ne parlons pas de traitement, mais bien de tri d’effluents liquides », insiste le dirigeant, qui évoque un retour sur investissements de moins de quatre ans et propose même une formule de location/exploitation longue durée aux clients intéressés.» Lire plus
Juin 2018
«C’est une eau grisâtre où flottent quelques particules suspectes. Elle arrive tout droit des salles de bains, cuisines ou de la blanchisserie de l’hôtel Crowne Plaza d’Anvers. Habituellement, cette eau des égouts est aiguillée vers une station d’épuration, où elle est nettoyée puis rejetée dans la Meuse. Mais, depuis quelques semaines, elle est récupérée par Waterlink, l’un des principaux fournisseurs d’eau en Belgique, pour alimenter un projet pilote de recyclage des eaux ultra-décentralisé» Lire plus
Juin 2018
«Nereus, installé en Bretagne, conçoit, développe et construit une solution de tri des digestats pour en extraire une eau purifiée, rejetable en milieu naturel. Les différentes étapes de filtration permettent d’obtenir différents produits valorisables. Après une première étape de séparation (séparateur de phase), où le liquide est disjoint du solide, une matière solide organique est obtenue.» Lire plus

Juin 2018
«Au Pouget, Nereus construit des machines pour trier et recycler les liquides.» Écouter le reportage

Juin 2018
«Une société française a mis au point un système qui extrait une eau pure des digestats et des lisiers. Objectif : moins de transports d’effluents et production d’engrais différenciés. Essais aux Moulins de Kerollet, à Arzal.» Lire plus

Mai 2018
«En croissance, Nereus a vu son CA augmenter de 60 % entre 2016-2017 (0,77 M€) et vise 1 M€ 2018. La société emploie 16 salariés, dont 11 recrutés entre 2017 et 2018.» Lire plus

Mai 2018
«Après avoir évolué pendant plusieurs années dans un hôtel d’entreprises du cœur d’Hérault, et après avoir ouvert une antenne en Bretagne en décembre 2017 pour intégrer la plus grande région d’élevage et de méthanisation de France, le constructeur s’est installé dans un nouvel atelier de construction de 650m² en février dernier». Lire plus

logo_ca_vosges

Décembre 2017
«Le nombre d’unité de méthanisation ne cesse d’augmenter dans les Vosges. Les volumes de digestat générés sont importants avec des coûts élevés pour transporter et épandre. Pour pallier cela, de nouvelles technologies empruntées au domaine industriel voient le jour.» Lire plus